Zébra3 et Le Bruit du Frigo : Le Nuage, refuge périurbain

REFUGE, n.m. (lat. refugium). Asile, retraite, lieu où l’on se retire pour échapper à un danger, se mettre à l’abri ///Abri de haute montagne /// Sorte de trottoir central au milieu des voies urbaines et des places les plus vastes permettant aux piétons de se mettre à l’abri de la circulation /// (Extraits du Petit Larousse Illustré, éd.1984)

D’après une idée de refuge urbain par l’association Le Bruit du frigo, le collectif Zébra3 / Buy-Sellf a imaginé et réalisé Le Nuage, une micro-architecture ludique et poétique faite de bois et de plexiglas, proposant un couchage pour 7 personnes.


“Marcher. Traverser des plaines. Gravir puis dévaler des pentes, longer les sentiers, s’enfoncer dans les broussailles. S’orienter, se perdre, se repérer. Parfois, traîner les pieds. Trébucher. S’arrêter, reprendre son souffle, adopter un autre point de vue sur la ville. Et si on explorait les parcs et les périphéries des zones urbaines comme on parcourt les grands espaces naturels? En utilisant les mêmes codes, en s’équipant de la même façon. On emporterait avec soi de l’eau, de quoi casser la croûte, des chaussures de marche, des vêtements pour tous les temps. On veillerait à ce que le sac ne pèse pas trop sur les épaules, que la carte soit plutôt précise. Et entre deux étapes, on s’arrêterait dans un lieu où se reposer.”

 

“Pas besoin de prendre le tram ni d’interrompre sa route. On dormirait sur place. Dormir en cours de route. Tous les vagabonds et arpenteurs le savent, pour trouver le sommeil, il faut baisser la garde. Et pour ça, on a besoin d’une protection. Même basique, même rudimentaire, telle la sensation de chez-soi apportée par la toile d’une tente. Le refuge rend possibles et pensables d’autres usages des parcs urbains. Il invite, le temps d’une nuit, à tenter l’expérience d’être ermites, gardiens du parc, à rencontrer les génies du lieu, ses habitants nocturnes. S’y réfugier, se ressourcer. On se mettrait alors à imaginer que les refuges soient des lieux offerts aux usagers des parcs, et plus généralement aux usagers des villes. A ceux qui veulent prolonger le temps passé là, ou à ceux qui sont sans toit. Le matin, bâiller et s’étirer sur les coteaux, face à la ville qui s’éveille. Dans un nuage, à l’abri des intempéries.”

Depuis le 20 juin et jusqu’au 31 octobre, le collectif Bruit du frigo en partenariat avec la ville de Lormont en Aquitaine, propose aux visiteurs du parc de l’Ermitage Sainte Catherine, une aventure originale. Celle de dormir en pleine nature dans un nuage, sur la rive ouest du lac, au contact de la nature ambiante, le tout à quelques kilomètres de la ville et sans dépenser le moindre centime. En y dormant, vous faites partie de l’oeuvre.

À propos : Fondée en 1993, Zébra3 intervient dans le domaine de l’art contemporain. Cette structure s’est fait connaître en 1998 grâce à l’édition du premier catalogue d’art par correspondance Buy-Sellf, qui comprend à ce jour 4 numéros. Conjointement aux éditions, l’association, identifiée désormais comme Zébra3/Buy-Sellf a multiplié les projets d’expositions en France et à l’étranger, et acquis grâce aux ateliers de production une expérience certaine dans le domaine de la fabrication des œuvres. Ces expérimentations ont inscrit avec force l’engagement du groupe auprès des artistes plasticiens émergents. Le programme de production mis en place en 2003 permet en outre à un certain nombre d’artistes de bénéficier d’un soutien financier dans la réalisation de leurs œuvres. Depuis plus de dix ans Buy-Sellf initie des stratégies de soutien, d’accompagnement et de développement du travail des artistes plasticiens, en inscrivant principalement sa réflexion autour des problématiques liées à la production dans ses dimensions techniques, socio-politiques, économiques et marchandes.

Photos © Zébra3 + Le Bruit du Frigo

+ Le refuge est une installation artistique produite dans le cadre de la première édition de la biennale PanOramas 2010.

+ Via Zébra3 + Le Bruit du Frigo + réservations sur Facebook

Au mois de mai, je l’ai aperçu, posé face à la mer, chez moi, à Royan… Photo © flodeau

5 Comments

Leave A Comment

You Might Also Like