Amey, Baudrimont, Le Sonn et Sellerie’Cimes : Miroirs Oponce

Cette série de miroirs nommée Oponce est la matérialisation de la rencontre entre les designers Jean-Charles Amey, Claire Baudrimont et Pierre-Yves le Sonn et l’artisan sellier garnisseur Sébastien Poinas. Ils ont échangé leurs  savoir-faire et leurs désirs afin d’élaborer une proposition créative à mi-chemin entre l’univers automobile et domestique. Un projet aux multiples sens, où l’odeur, le grain et la souplesse du cuir réfléchissent la sensualité de la peau.

Oponce est composé de glaces de rétroviseurs automobile fixées sur une armature en MDF fraisée assemblée sur une platine en plastique pliée. Au dos se trouve un support d’accroche mural en aluminium cintré. L’ensemble est gainé de cuir refendu qui a pour avantage de permettre l’assemblage des pièces sans avoir d’épaisseurs inesthétiques au niveau des prises de coutures.

“Seul et perdu, face aux miroirs le chanteur de blues engage alors un dialogue métaphysique : Je suis sorti pour me dégourdir, défoncé et pâle et transpirant et excité et honteux et fier à cause des flashbacks de ce rêve qui me revenaient à l’esprit / Tu t’es senti humble et stupide face à ces deux hommes qui te regardaient / Je vais juste faire du stop sur cette route et trouver une autre voiture / Tu fais tes courses au marché, tu feuillettes ta tablette numérique, tu philosophes avec cet homme, tu lui achètes du pain / Je suis retourné sur mes pas, je ne savais plus d’où je venais / Tu es groggy, tu attends sur le bord de la route / Je sens les regards froids et électroniques des caméras de surveillance se poser sur moi / Tu es un reflet complexe / Je suis seul sur cette rivière”.

About : This series called Oponce is the materialization of the meeting between Sebastien Poinas, saddler-upholsterer, and the designers Amey, Baudrimont and le Sonn. They shared their knowledge and their desires to develop a creative proposal between the car’s industry and home. A project that applies to the multiplicity of our senses, where the smell, the grain and suppleness of the leather reflect the sensuality of the skin.

“Alone & Lost, facing the mirrors, the blues singer starts a metaphysical dialogue: I went out to stretch myself, stoned and pale, and sweaty and excited, and proud and ashamed because I had these dream’s flashbacks that kept on coming into my mind / you felt stupid and humble facing the two men who watched you / I’m just going to hitchhike on the road and find another car / You do your shopping at the market, you read your digital pad, you philosophize with this man, you buy him bread / I’m back on my feet, I did not know where I came / You’re stunned, you wait on the edge of the road / I feel cold electronic eyes of surveillance cameras falling on me / You’re a complex reflection / I’m alone on this river”.

Les miroirs Oponce ont été présentés chez Merci lors de l’exposition « 15 designers 15 artisans 1 graphiste 1 critique 1 off » à la dernière édition des Designer’s Days, à Paris en Juin 2011.

Merci Jean-Charles Amey pour cette découverte.

Photos © Amey, Baudrimont, Le Sonn et Sellerie’Cimes

+ Via et plus d’infos sur Jean-Charles AmeyClaire Baudrimont, Pierre-Yves le Sonn et Sébastien Poinas,

11 Comments

  • Prof Z
    7 years ago

    Pour le gris: on est dans le multi miroirs deco Matt Carr pour Umbra mais en + classieux, en se rapprochant des galeries Kreo , Next level ou des boutiques d’Hermes… Je vois une vitrine ou une installation à court terme.
    http://www.ilodeco.com/images/multi-miroir-mosh-g1.jpg Umbra | Matt Carr
    Pour le bleu, on est dans du Normal studio,moins dans le retro, dans le Bergne, dans le Grcic….mais il faudrait développer la gamme et creuser des usages additionnels renversant pour passer à la GRANDE surprise..

  • Prof Z
    7 years ago

    “Tous les jeunes gens d’aujourd’hui veulent faire ce métier, mais combien de designers dans le monde en vivent ? En 2009, dix en vivent bien, cent correctement, et pour les autres, c’est la galère… Le milieu reste dominé par les stars du genre, même si les éditeurs aimeraient que ça bouge. En fait, on va sans doute assister à une nucléarisation des activités. Notre agence Ubik y encourage, puisque la seule société qui permette cette évolution, mydeco.com – basée en Angleterre –, nous appartient en partie. Elle permet aux gens d’entrer en contact avec de jeunes créateurs qui ont mis leurs modèles en souscription. J’essaie de faire exploser le système avec ce genre de démarche… Et, en même temps, ne rêvons pas : très peu de gens savent faire des choses qui fonctionnent. Par exemple, la chaise sur laquelle vous êtes assis – la Victoria Ghost, éditée par Kartell –, qui doit sûrement être numéro un mondial, a demandé cinq années de développement ! Ce sont des aventures de haute technologie et d’ingénierie. Il faut avoir la vision, avoir le concept, puis savoir le dessiner, savoir le développer, et là, il faut s’accrocher ! On peut dire ce qu’on veut de nous, mais on est des travailleurs !” Philippe STARck

  • Prof Z
    7 years ago

    Pour aller +loin que cette deconstruction sommaire versla fertilisation croisée, il faut juste un petit court circuit mental comme dirait Philippe S. ou comme dirait FABIO N. ” en se concentrant sur ​​l’immédiateté des images, mon objectif est de transmettre la relation entre moi et nous, entre les choses et leur univers de référence. Les gens et les choses sont nées d’autres personnes et d’autres choses.
    Des connexions souvent non planifiées et non déclarées – contribue à ouvrir la voie à une approche inclusive et transversale de la connaissance. L’histoire ne se déroule pas dans des compartiments séparés, mais est à la fois cause et effet. Nouveaux horizons interprétatifs se jouent dans la comparaison sans références.”

  • Prof Z
    7 years ago

    Cela n’a rien à voir…l’ego et le lux
    http://www.slash.fr/evenements/bina-baitel

  • Prof Z
    7 years ago

    Cela n’a rien à voir…le floral et le retro
    http://www.charlottelancelot.com/pages-produits/orchid.html

  • Prof Z
    7 years ago

    Je me demande qui a fait quoi?
    Je vois un arrangement mural de miroir de Claire Baudrimont et Pierre-Yves le Sonn….
    http://www.ledito.com/media/catalog/product/cache/3/small_image/170×170/5e06319eda06f020e43594a9c230972d/a/r/arpege-centre-de-la-table.jpg

  • Prof Z
    7 years ago

    Je ne savais pas , je le loue à tout bout de champs…
    Pour ce projet visuellement très interesant , je pense que l’on peut aller bien au dela conceptuellement, fonctionnellement qu’un petit arrangement (formel de miroirs) entre amis.
    J’ai pensé à Charlotte Lancelot et à ses fleurs portes manteaux qui auraient pu être des miroirs…

    Voir le portfolio de jean charles amey, c’est très interessant et prometteur.Je me demande sur quel projets de l’ex radi ( je n’arrive pas à écrire son nom de memoire) il a travaillé

    http://www.jeancharlesamey.fr/

  • Prof Z
    7 years ago

    Il faut être assez piqué pour aimer un rétro au point de l’avoir dans la peau, de le faire habiller par un sellier et de lui chanter le blues…
    A Reims tout est possible, à Lyon aussi mais le breuvage n’a pas la même couleur

    http://aima007.blogspot.com/2011/07/jean-charles-amey-claire-baudrimont.htmlEMMANUEL CHAUSSADE

    • flodeau
      7 years ago

      Prof Z, j’aurais presque envie de profiter de cette occasion pour vous dire à quel point le blog d’Emmanuel Chaussade m’exaspère. Il se sert dans beaucoup de blogs et volent les contenus mot pour mot sans jamais citer ses sources. S’approprier les textes et les découvertes des autres, ce n’est pas très louable.

  • Prof Z
    7 years ago

    Chanteur de blue and grey

    • Marv
      7 years ago

      Oh yeah !

Leave A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You Might Also Like